Chanson pour mon idole

La salle s’éteint, me v’là dans l’noir
Tout mon corps se met à trembler
J’voudrais tellement qu’ce soit l’grand soir
Chus v’nu pour te voir triompher
Chus ben gêné, chus ben timide
J’ai d’la misère à m’contrôler
Fa qu’si fallait qu’tu t’tapes un bide
J’pense que j’pourrais pas m’en r’lever

Les musiciens commencent à jouer
J’respire pus, j’ai les mains mouillées
J’ai tellement peur, j’me ferme les yeux
J’te prie comme si t’étais l’bon Dieu
Donne-moé la vie, donne-moé l’espoir
Y reste jusse toé en qui j’peux croire
Mais ça commence à applaudir
J’en peux plus, j’pense que j’vas mourir

Mais là y’a comme un coup d’tonnerre
Mon cœur se r’met à s’faire aller
T’arrives, t’Es comme dans un éclair
Y a pus d’barrière entre toé pis moé
Que tu t’garroches
Que tu chantes ou qu’tu cries
C’est la même chose, tu vis notre vie
Tu veux que j’m’accroche
Tu chantes pour nous sauver
Ça veut dire qu’t’as besoin d’moé
T’as besoin d’moé
T’as besoin d’moé

T’es tellement belle, toute déguisée
Pour faire la folle, pour t’oublier
En habit d’clown ou déshabillée
Moé j’te vois en robe de mariée
Aussitôt qu’tu t’mets à chanter
J’pars dans l’espace à tes côtés
J’ai pus d’hang up, chus délivré
Dans l’cosmos, j’peux respirer

Te voir, c’est voir c’qu’y a d’plus beau
T’en donnes tellement que t’en donnes trop
Tu chantes comme si la vie t’écorchait
C’est qu’t’à comprends, c’est qu’t’à connais
Ça fait ben mal, oui mais faut pas lâcher
Faut pas qu’t’arrêtes, faut pas t’tanner
Si tu lâchais, j’pourrais pus exister
Moé j’peux jusse vivre à travers toé
À travers toé
À travers toé

T’es tellement belle