Un grand voyage

Un grand voyage
(M. Provençal / M. Provençal)

Là j’ te regarde, mais dans le fond je le sais que té parti
Té parti faire une nouvelle vie
Déjà deux mois que tu dors pu dans mon lit
Mon souffle s’arrête à toutes les nuits
Mais j’ai tellement mal
J’ai juste le goût de m’envoyer en l’air
Y’a juste ton nom pour me faire taire

Tes yeux, ton corps pis même ton respire…

C’est comme une image qui s’en va
Ton sourire, tes soupirs qui me tendront la main
C’est comme un orage qui n’part pas
Un grand voyage qui meurt demain

Là j’te regarde comme un homme qui a peur de l’ennuie
Peur des jours sombres qui m’ont trahis
Déjà trois mois pis l’enfer m’a déjà souris
Le diable m’emmène au paradis
Mais yé tellement sale
Pis je te jure qui a pas gagné la guerre
Au fond de ses yeux j’vois de la lumière

Tes yeux, ton corps pis même ton respire…

Refrain

Tes yeux, ton corps pis même ton respire…

C’est comme une image qui s’en va
Ton sourire, tes soupirs qui me tendront la main
C’est comme un orage qui n’part pas
Un grand voyage qui meurt demain
Un grand voyage qui meurt demain

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.