La bête et la mitraille

Quand la bête se tient, se tient aux aguets
Près du bercail, bercail, près du berceau
Les idées noires, mes idées, mes idéaux
Mes amours coupent et, coupés en morceaux
Il faisait trop noir, trop noir pour te voir
J’ai perdu mètre et mètre et mes mémoires
Je sais que j’ai sauté, que j’ai sauté de haut
J’avais la mitraille, la mitraille dans le dos

Da da da da da da...

Je t’en prie, reste encore, encore un peu
Le temps gris repart, repart en aveu
Je mets les pansements, pansements sur mes plaies
Je ne le ferai plus, je ne le ferai plus jamais
Il était trop tard, trop tard pour te voir
J’ai perdu mètre et mètre et mes mémoires
Je sais que j’ai sauté, que j’ai sauté de haut
J’avais la mitraille, la mitraille dans le dos

Da da da da da da...