La mélodie

Enveloppée dans un pétale
Ton ombre prend des couleurs
Elle taille dans le soleil
Une lumière dont elle se farde

Ravivant les détails des ornements de ton cœur
Tombant du haut de tes nuages
Tes larmes se confient aux oiseaux

Pour qu’ils chantent tes naufrages
Et sortent ton cœur de la noyade

Ton sourire en noir et blanc
Attend que tu laisses aller
Tes souvenirs de crayons à colorier
Qui le retiennent dans le temps

Ton regard parti au large
A fini de voyager
Il revient en dansant
Sur la mélodie de tes oiseaux

Même la mort s’amuse sur notre dos
À toi de jouer et sors lui ton grand rodéo