Lune

Ça me revient les soirs de lune
Une envie m’envahit de fuir la vie sur Terre
Et de retrouver Pierrot la lune
En rêvant comme avant
Aux anges et aux sorcières
Laisser la terre sur des chimères
Redevenir une enfant

Me promener sur la Lune
Pour y voir dans le noir
Voir la vie dans un miroir
Me retrouver côté lune
Pour y faire la lumière
Et renaître à l’envers de la Terre

Ça me revient les jours de peine
Un désir de partir, de fuir la vie sur Terre
Bercer mes peurs, bercer mes peines
Être ailleurs, être ailleurs au pays des mystères
M’en aller voir dans ma mémoire
L’autre versant, l’autre bord de l’histoire

Me promener sur la Lune
Pour y voir dans le noir
Voir la vie dans un miroir
Me retrouver côté lune
Pour y faire la lumière
Et renaître à l’envers de la Terre

Bercer la terre et ses misères
Comme une mère, une prière
M’en aller voir dans ma mémoire
Et décrocher des éclairs de lumière

Me promener sur la Lune
Pour y voir dans le noir
Et dépasser les miroirs
Me retrouver côté lune
Pour y faire la lumière
Et renaître à l’envers de la Terre

(Ouh ouh ouh…)