Au pays de la liberté

Courir, courir, sous la pleine lune
Tu t’enfuis, te caches dans la brume
Tu te croyais libre de sa prison
Mais elle s’approche, tu l’entends elle est sur tes talons

Il y a des années, ton cœur était à elle
Elle t’a charmé, tu la trouvais si belle
Tout a changé, tu as vu son vrai visage
Et tu t’es retrouvé, enfermé dans sa cage

Et là tu cours
Comme un fugitif
Recherché mort ou vivant
Avec un prix sur sa tête
Et le courage dans son sang
Viens te réfugier
Au pays de la liberté

Dans le bagne, t’attendais la quille
Tu ne pouvais sortir que les chaînes aux chevilles
Comme un gros boulet, tu la traînais derrière
Elle était lourde, lourde, lourde tu n’pouvais t’en défaire

Tu as creusé, creusé un tunnel sous le mur
Tu as grimpé, grimpé par-dessus la clôture
Sonnaient les sirènes, aboyaient les chiens
Il était trop tard, tu étais trop loin

Rompe, rápido
Las cadenas de la prisión
Deja el peso
Que esta en tu corazón
Abre tus alas
Y vuela, vuela
No mires hacia atras
Y entra, entra
En el país del amor
País del amistad
País de la paz
País de la libertad

Tu t’es caché, caché dans tous les bas-fonds
Tu as changé, changé, changé de nom
Chaque fois que tu tentes de repartir à zéro
La voilà qui s’approche, elle te souffle dans le dos

Déjà j’ai marché, marché, dans tes souliers
J’étais captif mais j’me suis libéré
Saute dans le vide, fais ta prière,
Viens me rejoindre, traverse la frontière

Rompe, rápido
Las cadenas de la prisión
Deja el peso
Que esta en tu corazón
Abre tus alas
Y vuela, vuela
No mires hacia atras
Y entra, entra
En el país del amor
País del amistad
País de la paz
País de la libertad