Froide Afrique

En tant que seul en cette partie du monde
J’ai entendu dire qu’un caribou aurait crié…

J’ai entendu dire
Que les caribous allaient mourir
Les oiseaux m’ont dit
Qu’ils étaient partis
Les rivières auraient
Changé de rivière
Hier

J’ai entendu dire
Que les loups marins
Se seraient enfuis
Dans des eaux profondes
Les plus belles au monde
Que Dieu vous pardonne
Il vous les abandonne

J’ai entendu dire
Que les pétroliers seraient en vue
J’ai entendu dire
Que le nord du Nord serait perdu
C’est fini les grands espaces
L’Homme a bien dit: «Il faut qu’je passe»

J’ai entendu dire
Qu’ils avaient déjà commencé
Poser des grands trous
Oui, même un peu partout
S’creuser des enfers
Pour défier l’hiver

Ils ont dans les yeux
Les femmes qu’ils ont abandonnées
Ils ont tout quitté
Amis et langage
Se sont retrouvés
Du côté du grand large

J’ai entendu dire que des réactés se poseront
J’ai entendu dire
Que les Esquimaux disparaîtront
C’est fini les grands silences
L’Homme a bien dit: «Je m’en balance!»

Je ne sais que faire
Devant un pays qui s’écroule
Devrais-je me taire
Et dormir au sein de la foule?
Demain ce sera la fin d’un pays
Personne ne dira
À qui la faute?
À qui?

J’ai entendu dire
Que les caribous allaient mourir
Les oiseaux m’ont dit
Qu’ils étaient partis
Les rivières auraient
Changé de rivière
Hier

J’ai entendu dire
Que les loups marins
Auraient gémi
Dans des eaux profondes
Les plus belles au monde
Que Dieu vous pardonne
Il vous les abandonne
J’ai entendu dire
Que des pétroliers seraient en vue
J’ai entendu dire
Que le nord du Nord serait perdu

J’ai entendu dire que des réactés se poseront
J’ai entendu dire
Que des gens du Sud y seront
C’est fini la froide Afrique
L’Homme a signé:
«J’abdique»

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.