Perce neige

Avril dégorge
L’air sur mon cou
Prendre le blâme
Plier debout
Forcer le pacte
Tourner le dos
Passer à l’acte
Dire les mots

Il y avait ce froid
De printemps jeune
De lumière vive
Tu voulais mieux
La porte tout près
Tu m’as dit bye bye
Le cœur débâcle
J’ai dit adieu

Les perce-neiges
Qui voient le jour
Ne garde pas
Rancune d’l’hiver
Les perce-neiges
Qui voient le jour
Comme pour nous deux
Devront s’y faire

Les perce-neiges
Qui voient le jour
Ne garde pas
Rancune d’l’hiver
Les perce-neiges
Qui voient le jour
Comme pour nous deux
Devront s’y faire