Silence épouvantail

Le silence est épouvantail
Il fait peur à tes idées
Il fait peur à ton jardin
Le silence épouvantail

Tu as grandi dans un arbre
Trop grand pour perdre une feuille
Trop petit pour un cercueil
C’est un arbre épouvantail

On t’a appris que pleurer
C’était drôle comme le rire
Quand tu ris entre tes rides
Une rivière s’étire

Le silence est un bruit de moteur
Qui réchauffe les idées
Qui brûle avant d’arriver
Au silence épouvantail

Tu as appris à marcher
Dans un sentier de sapins
Toi, tu marchais sur leur tête
Couronnée d’étoiles

Le silence aime les souvenirs
Qui reviennent passer au présent
Le silence n’a pas le temps
De me laisser dire que

Je veux lire entre les lignes
De tes mains qui ont donné
Ton sentiment préféré
Au silence épouvantail