Tu m’donnes le goût

Tu m’donnes le goût d’écrire une balade
Depuis qu’ j’ai l’cœur moins malade
Le bonheur et son reflet
Éclairent ces quelques couplets

Tu m’donnes le goût d’être l’unique
Le plus smat, le plus comique
Sinon de faire mon jaloux
Quand la cible de ton charme est floue

Serre-moi fort, dans tes bras libres
Serre-moi encore, en équilibre
Sur un fil de trop fragile
Où danse mon cœur malhabile

Tu m’donnes le goût d’ouvrir les fenêtres
Faire sortir les peut-êtres
Enfouis dans le brouillard
Des promesses en retard

Tu m’donnes le goût de faire le ménage
Dans mes pensées sauvages
De polir quelques sourires
Dépoussiérer l’avenir

Serre-moi fort, dans tes bras libres
Serre-moi encore, en équilibre
Sur un fil de trop fragile
Où danse mon cœur malhabile

Tu m’donnes le goût d’être amoureux
Pis de faire toute ce que j’peux
Pour être ce que tu veux
que t’essaye jamais d’trouver mieux

Tu m’donnes le goût d’être romantique
De sauter sans élastique
D’être là, pour de vrai
D’être là, au complet

Serre-moi fort, dans tes bras libres
Serre-moi encore, en équilibre
Sur un fil de trop fragile
Où danse mon cœur malhabile