Mylène

Ça fait deux semaines que j’m’ennuie de toé, Mylène
Notre histoire d’amour est rendue incertaine
Depuis que tu m’as pogné dans ton lit en bédaine
Avec Isabellle pis ta cousine Hélène

Je sais que j’tai fait ben d’la peine, Mylène
J’avais l’goût, c’tait doux, j’ai viré fou
Oui, malgré la vigueur de ma vingtaine
J’t’ais trop saoul, j’voyais floue pis j’bandais mou

R’viens donc mi mi mi Mylène
C’est l’hiver et j’ai perdu une mitaine
Mon cœur gèle sans tes caresses de flanelles
Tant qu’j’pas trop chaud, promis! Je te serai fidèle!

Notre quotidien brun me manque beaucoup
Toutes ces soirées à se parler sans s’écouter
Malgré ces nuits que j’ai passé à dormir debout
Pour épuiser ton désir avant d’aller m’coucher

Depuis, j’me suis perdu dans plusieurs draps
J’ai trippé fort, mais là j’aime moins ça
En plus, j’préfère vivre sur ton bras
Je l’sais que c’est plate a’ec toé, mais au moins j’me prive pas

R’viens donc mi mi mi Mylène
C’est l’hiver et j’ai perdu une mitaine
Mon cœur gèle sans tes caresses de flanelles
Tant qu’j’pas trop chaud, promis, j’te jure, je te serai fidèle