Petite personnalité

Je veux demeurer à l’intérieur, immergé dans la noirceur
Dans les eaux et la chaleur
Pourquoi continue-t-elle de pousser, de forcer mon arrivée
Dans la chambre d’invité, un jour à la fois
Un jour à la fois
Presqu’une année que je suis ici, fertilisé sans avis
Elle me montre la sortie, ce sera pour une autre fois
Le ventre de ma mère, ce sera pour une autre fois
Le centre de la terre, il tournera bien sans moi

Des mains pénètrent mon univers, je me retourne à l’envers
Pour échapper à la lumière, un jour à la fois
Le ventre de ma mère, ce sera pour une autre fois
Le centre de la terre, il tournera bien sans moi
Garde! Garde! Garde! Garde! Garde! Garde! Garde moi...
Garde! Garde! Garde! Garde! Garde! Garde! Garde moi...
Garde! Garde! Garde! Garde! Garde! Garde! Garde moi...
Garde! Garde! Garde! Garde! Garde! Garde! Garde moi...

Résister, retarder, les poings et les yeux fermés
À la vie ou à la mort, elle me pousse hors de son corps
Je me retiens aux rebords mais le courant est trop fort
Je ne veux pas sortir ce soir...
Je ne veux pas sortir ce soir...
Je ne veux pas sortir ce soir...
Je ne veux pas sortir...
Voilà un beau bébé, tout gras et potelé
Elle pleure mais c’est normal, après tout ce travail
Fermé, fermé, fermé, fermé, fermé, fermé, fermé, fermé,
Fermé, fermé, fermé, fermé, fermé, fermé, fermé, fermé,
Fermé, fermé, fermé, fermé, fermé, fermé, fermé, fermé,
Fermé, fermé, fermé, fermé, fermé...
Elle a une petite personnalité...
Elle a une petite personnalité...