Matador

Je joue au matador encore ce soir, j’explore à chaque foire les limites de mon corps
De bars en bars, j’me couche tard, majestueux soir, c’est comme le château de Chambord
Je joue au matador encore ce soir, j’explore à chaque foire les limites de mon corps
J’vis dans l’noir, j’fais pas d’sport, j’suis comme un vieux char, j’pas mort mais j’suis pas fort…

Hé je t’ai vu hier soir, oué j’arrivais pas à l’croire
Phénoménal déboire, mais quand finalement t’arrêtes de boire
C’est parce qu’il reste pu d’fort, pu d’vin, pu d’bière, pu d’joints, pu rien à boire…
(Chéri, un joint c’est pas quelque chose qu’on peut boire.)
Man si tu pouvais t’voir, tu t’détruis en ciboire. Chummy arrête de t’faire du tort
Des plans d’finir saoul mort, perdu dans le décor. Arrête de jouer au matador
Faut qu’t’arrêtes de jouer au matador, compadre tu vaut ton pesant d’or!

Je joue au matador encore ce soir, j’explore à chaque foire les limites de mon corps
J’vis dans l’noir, j’fais pas d’sport, j’suis comme un vieux char, j’pas mort mais j’suis pas fort…

Toujours un d’plus, c’est comme ça depuis l’début. Mais maintenant jamais plus yaah! J’ai trop bu. C’est assez j’suis déplumé, j’en ai assez.
Pu d’désirs, pu d’ennuis, pu d’blé. J’suis lavé, j’ai tout dépensé. Ton refus gelé,
Je l’ai avalé en une gorgée. C’est correct j’suis habitué j’en ai soupé bébé.
Dommage ça s’ra pour une autre fois, oké salut salut toi.

J’picole l’après midi, éclusant les bières, l’vin rouge et l’alcool de riz
J’traîne mon Bukowski sur ma galerie. J’flâne au soleil.
J’me dis qu’c’est ça la vraie vie. Moi d’abord que j’oublie
la tourmente des jours gris, par l’alcool j’t’abruti, à chaque jour vendredi,
comme bien sûr aujourd’hui, j’me noie dans mon whisky.

Pour d’la bière, j’roule mes cennes. À cause d’la bière, j’cours après ma graine
Excuse moi Hélène, ce soir j’t’un trou noir, j’me laisse choir,
j’laisse pas d’pourboire, j’ai trop envie d’boire à soir c’t’un soir de foire!

On est tout l’temps gelés. I love Roger!
Pis comme Parizeau, on abuse du Bordeaux.
On a les yeux pochés, pas mal amochés, tout l’temps fatigués.
On a fumé toute la journée.
Ahhhhhhh!!! J’pense que j’craque, j’pense qu’j’suis cardiaque
J’ai pété ma coche, j’ai pu une cenne d’ins poches
J’suis juste un con d’la classe moyenne…
De ceux qui trippent sur la longueur de leurs graines.

Passe-moi un gin-tonic que j’trippe au son de la musique
Ou bein un cuba libre, que je le boive à ta santé
Suivi d’un coco-cognac, ça, ça dégomme en tabarnak
Ou une bonne bouteille de vin blanc quelque chose de froid et décadent
Comme une p’tite shot de vodka, penser aux chums qui sont pu là
Soit que j’me claque un pastis, sombrer un peu plus dans le vice
Avec une shot de tequila, mais juste si je bois sur ton bras…

Je joue au matador encore ce soir, j’explore à chaque foire les limites de mon corps
De bars en bars, j’me couche tard, majestueux soir, c’est comme le château de Chambord
Je joue au matador encore ce soir, j’explore à chaque foire les limites de mon corps
J’vis dans l’noir, j’fais pas d’sport, j’suis comme un vieux char, j’pas mort mais j’suis pas fort…

Break it down now! I like this! Moé ‘ssi…

Entrez des paroles!

La Boîte aux paroles compte sur les utilisateurs comme vous pour enrichir sa banque de données! Si vous connaissez les paroles des chansons de la liste ci-dessous, ou de tout autre chanson interprétée par Mad’moizèle Giraf, faites-en profiter la communauté en les retranscrivant.