Peigner la giraf

Pourquoi faire aujourd’hui c’qu’on peut r’mettre à demain
Rien ne sert de courrir, il faut partir à point
Pourquoi faire aujourd’hui c’qu’on peut r’mettre à demain
Parfois peigner la giraf, c’est loin d’être malsain

J’ai tendance à procrastiner
Non j’peux pas fuir ma destinée
je me l’fait souvent reprocher
le monde est tout l’temps prêt, sauf moé
Ok demain j’me lève plus tôt
Je vais avec ma blonde chez l’gynéco
Compter mes factures pour l’impôt
Prochaine paye; j’règle le bill d’Hydro

La dernière fois j’m’en souviens
j’ai r’poussé l’tout d’une année
parce que j’le sentais pas bien de travailler pour rien
Envie de faire le malin
De tout r’mettre ça à demain
d’me pogner l’bac à deux mains encore procrastiner

Que celui qui n’a jamais atermoyé
se lève et me lance la première pierre
car c’est dans la nature de l’être humain
c’est d’apprécier rester assis sur son derrière
je l’avoue, Je l’accepte et même j’en suis fier
je l’sais que j’me répète; vous commencez à l’savoir
J’m’en fais pas avec ça, parce que de toute manière
Comme Bouddha, je vibre avec l’univers

Ça m’arrive bein trop souvent de m’enfarger dans les lignes du tapis Commencer mes journées par un trois heures de plus au lit
perdre mon temps à m’occuper de trucs qui n’pressent pas aujourd’hui Flâner, glander, y’a toute une panoplie
d’expressions pour étirer le temps à l’infini
j’peux pas toujours être pro-actif, faut relaxer aussi
savoir prendre une pause, un décalage choisi
lentement mais sûrement, moi ç’a j’ai tout compris

Pourquoi faire aujourd’hui c’qu’on peut r’mettre à demain
Rien ne sert de courrir, il faut partir à point
Pourquoi faire aujourd’hui c’qu’on peut r’mettre à demain
Parfois peigner la giraf, c’est loin d’être malsain

Quand la farniente m’envahit pas question d’faire la fourmi
Non y’aura pas d’compromis
j’dépense pas d’énergie
Pour tout un système maudit
qui ne nous donne pas d’répit
ma nouvelle idéologie:
«ne rien faire m’enrichit»

Même au moment de ma naissance
pas pressé j’me faisais attendre.
Y’a fallu qu’ils viennent me chercher
c’est par césarienne que j’suis né.

Bukowski pis Lebowski m’ont tout appris
ç’a sert à rien de courir, j’carbure à l’ambroisie
je branle dans l’manche et pis j’avance comme la Zamboni
J’aime mieux prendre ça relaxe, ouais j’me fais pas d’souci

Pourquoi faire aujourd’hui c’qu’on peut r’mettre à demain
Rien ne sert de courrir, il faut partir à point
Pourquoi faire aujourd’hui c’qu’on peut r’mettre à demain
Parfois peigner la giraf, c’est loin d’être malsain