MTL STL

Enweille chummy suis-moi, emboîte-moi le pas
pour une virée à Montréal s’trimbaler dans tous les quartiers
Tout c’qui entoure le Mont Royal, suffit d’avoir de bons souliers
et d’pas avoir trop peur de passer la journée à les user
à marcher de long en large, explorer les rues de la cité
autant les grandes artères qu’les ruelles bien dissimulées
C’qui fait le charme de ma ville, ce n’est pas difficile à déceler
moi c’qui me plaît avant tout c’est surtout sa diversité

Ici on entend parler l’anglais, on entend le mandarin, on entend le portugais et bien sûr, l’accent italien, on entend les notes de l’arabe, créole, espagnol à la même table et moi j’m’exprime en patois, le français devenu québécois

Ouais, Montréal c’est ma ville, ce n’est pas mon bled natal, plutôt ma terre d’accueil, un îlot bien original. Du Plateau, Hochelag, Rosemont ou Pointe St-Charles, de la Petite Italie, jusqu’où nous mène la Côte-des-neiges, la métropole québécoise m’aide à remplir mon ardoise et moi j’suis bien à l’aise avec tous les gens que je croise.

Ville Européenne en Amérique du Nord
du sang Français coule dans mes veines, mais j’suis pas né d’ l’autre bord
j’me sens chez moi aussi bien à Bordeaux qu’à Val D’or
mais la ville que j’préfère c’est Montréal, oui je l’adore

De ma fenêtre, tranquillement j’m’amuse à observer les gens
qui déambulent rapidement sur le Boulevard St-Laurent
espèrant candidement le bonheur au prochain tournant
volontaires ou obligés ils font marcher l’marché

Travailleurs, étudiants, libres penseurs et mendiants
les banlieusards qui font la queue, les enfants et les amoureux
j’me dis que j’suis chanceux d’avoir trouvé ma place chanceux
c’est ici que j’veux devenir vieux, que j’vais tenter de laisser ma trace

Montréal c’est ma ville, ça n’est pas mon bled natal plutôt ma terre d’accueil,
un îlot bien original. Du Plateau, Hochelag, Rosemont ou Pointe St-Charles, de la Petite Italie, jusqu’où nous mène la Côte-des-neiges, la métropole québécoise m’aide à remplir mon ardoise et moi j’suis bien à l’aise avec tous les gens que je croise

Dans cette ville nord américaine, toutes les jolies filles me font craquer ,on peut les compter par centaines, bien dur de ne pas les remarquer
Mademoiselle, vous êtes belle, venez donc avec moi explorer, je parcours les rues, les ruelles, un peu d’temps veuillez m’accorder
J’habite St-Laurent coin Rachel et pis j’adore converser, que ce soit d’la Sainte-Flanelle ou du pont Jacques Cartier,
n’importe quel sujet, tout c’qui traite d’actualité
la Mad’MoiZèle GIRAF veut avant tout te faire bouger

Ouvrir les yeux, les oreilles, faire décoller les pieds du plancher,
provoquer les débats, mais surtout rassembler
Laissons d’côté nos différences, appliquons-nous à dialoguer, pour mettre à terre les frontières rien d’mieux qu’la musique reggae!

Ouais, Montréal c’est ma ville, ça n’est pas mon bled natal, plutôt ma terre d’accueil, j’y planterai mon cercueil. Elle me recueille à chaque soir, habituée à veiller tard, et moi j’adore la faune nocturne qui traîne à l’entrée de ses bars. La métropole québécoise m’aide à remplir mon ardoise, et moi j’suis bien à l’aise, avec tous les gens que je croise

Entrez des paroles!

La Boîte aux paroles compte sur les utilisateurs comme vous pour enrichir sa banque de données! Si vous connaissez les paroles des chansons de la liste ci-dessous, ou de tout autre chanson interprétée par Mad’moizèle Giraf, faites-en profiter la communauté en les retranscrivant.