Savoir aimer

Dans tes mains tu prends ses fleurs
Et tout le souffle de sa vie
Quand elles nous aiment comme elles se donnent
T’as filé comme un voleur
Et son âme inassouvie
Que faut-il pour qu’elle s’abandonne?

Tu vas libre et farouche
Où te dira le vent
Toi tu passes et tu prends
Un brin d’herbe à la bouche
On a le temps

Mais loin dans la vallée
Sur toi la brume vient
Et tu ne vois plus rien
Pourras-tu t’en aller beaucoup plus loin?

Et tu veux savoir
Et tu veux savoir aimer savoir aimer
Aimer sans mémoire aimer sans servitude
Que vienne ce jour
Que vienne ce jour de mai ce jour de mai
Pour ne plus toujours danser la solitude

Elle est belle et sans détour
Quand elle me dit voici le jour!
Quand elle me dira aie du courage!
On jouit on peine on existe
Ce n’est plus le temps d’être triste
Il faut choisir! t’es du voyage?

Comment comment aimer
Avec ce manteau de neige
Qui me couvre et me protège?
Si longues les années
De ma Norvège

Tous on porte l’armure
Les discours et les sourires
On sait si bien se mentir
Tôt ou tard la brisure
Se fait sentir

Et tu veux savoir
Et tu veux savoir aimer savoir aimer
Aimer sans mémoire aimer sans servitude
Que vienne ce jour
Que vienne ce jour de mai ce jour de mai
Pour ne plus toujours danser la solitude

Comme il est vaste le fleuve
De nos larmes et de nos joies
Au bout du sentier étroit
Léger léger mon corps
Viens t’étendre sur moi
Pour que je ne parte pas
Comme l’étranger du Nord
Au loin de toi
Et tu veux savoir
Et tu veux savoir aimer savoir aimer
Aimer sans mémoire aimer sans servitude
Que vienne ce jour
Que vienne ce jour de mai ce jour de mai
Pour ne plus toujours danser la solitude

Et tu veux savoir
Et tu veux savoir aimer savoir aimer
Aimer sans mémoire aimer sans servitude