Y’a pas un homme qui soit né pour ça

Le jour n’est pas levé mais ça ne change rien
Les murs sont condamnés à ne voir aucun matin
Y a qu’une lumière filasse sur le froid du carrelage
Et la peur qui vous glace, vous tasse et vous ravage

Quand ça arrive
Quand on y est
Alors on sait
Y a pas un homme qui soit né pour ça
Y a pas un homme qui soit né pour ça
Y a pas un homme, y a pas un homme
Qui soit né pour ça …

Des cris dans le couloir, le visage dans les mains
On compte l’éternité d’avoir les mêmes lendemains
On se sent seul et sale à bout de tout courage
Comme au fond d’une cale quand on sait le naufrage

Quand ça arrive
Quand on y est
Alors on sait
Y a pas un homme qui soit né pour ça
Y a pas un homme qui soit né pour ça
Y a pas un homme, y a pas un homme
Qui soit né pour ça …

La nuit n’est pas levée mais ça ne change rien
La vie est condamnée à n’espérer plus rien
Et ces jours que l’on raye
Ou qu’on décide pour vous
Est-ce qu’on en sort pareil
Ou plus sage ou plus fou
Ou plus sage ou plus fou …

Y a pas un homme qui soit né pour ça
Y a pas un homme qui soit né pour ça
Y a pas un homme, y a pas un homme
Y a pas un homme
Qui soit né pour ça
Qui soit né pour ça
Y a pas un homme
Non pas un homme qui soit né pour ça

Y a pas un homme
Y a pas un homme
Qui soit né pour ça …

Titres les plus consultés