Le malheur

C’est un peu avant ses 18 ans
Que le dénommé Jonathan
Aurait tué sans le vouloir une jeune fille, trop soûl un soir

Était-ce une de ces fois minables
Où il allait de table en table
Quand il volait les bouteilles pour les finir
Ivrogne il fut, jusqu’aux oreilles

Oh, le malheur
C’est comme le bonheur
Oh, la malchance
La pluie sur tes vacances

Elle est jolie, soûle elle aussi
Elle l’embrasse et ça commence
Rapidement, le désir avance
Et le désir, à 18 ans, nous le savons, il est brûlant

Ils vont chez elle et se déshabillent
Mais elle change d’idée soudain
Elle veut qu’il parte et ce n’est rien
Mais l’imbécile, il la retient
Non, pas beaucoup
Juste un moment
C’est ça, l’erreur
Exactement
(Non, pas beaucoup)
(Juste un instant)
(C’est ça, l’erreur)
(Exactement)

Vient-elle de vivre
Une sale histoire
Avec un type violent avare
(C’est une bombe à retardement)
(C’est une bombe à retardement)

Il va partir immédiatement
Il va partir, mais elle s’excite
Elle crie vengeance
Elle en a soif
Elle perd le sens
Et elle décide de lui faire peur

“Je vais appeler les flics"
(Et “au violeur!")
“Au violeur!" (“au violeur!")
Elle est convaincante, la petite
Et se met à courir vers la porte extérieure

Et elle court dans l’escalier en criant
“Au secours, au violeur!"
Et lui court derrière elle
Et il la pousse dans l’escalier
Et elle déboule les marches
Et elle se tape la tête
Quand elle arrive en bas
Elle ne bouge plus

Oh, le malheur
C’est comme le bonheur
Oh, la malchance
La pluie sur tes vacances

Oh, le malheur
C’est comme le bonheur
Oh, la malchance
La pluie sur tes vacances

Le lendemain, il se réveille
Il est chez lui
C’est la tempête
Dans sa mémoire
Comme une bouteille
Il n’y a qu’un mal de tête

Et Jonathan est parti
Il a changé de pays
Il est allé refaire sa vie
Là où le calme
Là où l’oubli

Mais l’oubli n’est jamais venu (oh oh...)
Et ce qui le fait le plus souffrir
C’est qu’il ne sait pas si
Quand il a couru derrière elle
Et qu’il l’a poussée
Il voulait tout simplement la tasser
Pour se sauver
Ou si, finalement, il avait envie
De la faire tomber

Oh, le malheur
C’est comme le bonheur
Oh, la malchance
La pluie sur tes vacances

C’est comme le bonheur
La pluie sur tes vacances

Entrez des paroles!

La Boîte aux paroles compte sur les utilisateurs comme vous pour enrichir sa banque de données! Si vous connaissez les paroles des chansons de la liste ci-dessous, ou de tout autre chanson interprétée par Jean Leloup, faites-en profiter la communauté en les retranscrivant.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.