Si

Pour l’amour
J’ai joint l’ultime au désagréable
J’ai beaucoup joué à l’infatigable
J’me suis parée de l’irréparable

Et pour l’amour
J’ai mis le feu à la réalité
Scellé sous vide mon intégrité
J’ai pris des croisières toutes dépenses payées

Qui aurait cru que j’étais si bête?
Si j’avais su que j’étais si frêle

Pour l’amour
J’ai pris mon corps pour une feuille en papier
J’ai endossé des souv’nirs trafiqués
J’ai hébergé un cœur paralysé

Cet amour
Qu’il explose faudra le repanser
Je passe mon tour, je laisse tout tomber
Je n’peux pas vivre dans l’illégalité

Qui aurait cru que j’étais si bête?
Si j’avais su que j’étais si frêle
Qui aurait cru que j’étais si bête?
Si j’avais su que j’étais si frêle