Rien à perdre

I got nothing to lose et tout à gagner, où l’rap devient ma fucking épouse
Elle m’parle d’la vie en m’disant que la prochaine est smooth
Dès la genèse, nos jours sont comptés par des gènes cancérigènes
Quand c’est si blême, des jours, on s’lève et crie “où est ma jeunesse?"
J’me sens comme dans un TGV sans frein, chassé par le KKK, frangin
Vais-je élever mes bambins, célébrer et décéder enfin
Mais d’ici là, je n’ai pas une cent
Car le système à l’autre extrême me place au sommet d’son crochet
Et m’fout des droites comme Mike Tyson
Je n’ai rien à perdre dans un monde où règne la merde
J’galère entouré de plein d’icebergs
On voit notre vie s’empiler dans un cendrier
Au-d’sus des factures incendiées, les pages du calendrier pivotent comme du sanglier
Question d’endurer le béton froid d’un mois d’janvier
Équipés comme des scaphandriers triple goose
Sans nier qu’on s’ennuie des sunny days
Derrière ce splif qui brûle, claquent mes dents givrées
Je rêve du jour où j’m’en irai
J’reminisce quand on jouait au Genesis
Avec le chest plein de splif, jeune et riche
Maintenant, ce n’est plus le même shit parce que la haine existe
La récession nous laisse la réflexion, life the bitch
Mais chaque érection m’amène toujours à une déception!

I got nothing to lose (rien à perdre)
Dans c’monde où (y a rien que d’la merde)
Nothing to lose, j’ai payé mes dues
J’ai rien à perdre

Nothing to lose (rien à perdre)
Dans c’monde où (y a rien que d’la merde)
Nothing to lose, j’ai payé mes dues
Rien à perdre

Hey yo, qu’est c’ t’as, j’ai rien à perdre, gars
J’ai vu la merde, gars, ma mère m’voit comme un délinquant
Elle m’dit qu’mon temps, j’perds ça
J’aimerais t’plaire, Mom
Mais quand tu m’vois, tu t’sers pas d’tes yeux
Mais d’ceux du système qui font qu’tu pleures du verglas
Le billet vert va changer des choses, mais la cause reste la même
Réveiller les bros qui s’reposent
J’ose dire mon opinion n’importe où, fuck tout
À part ma mère, mes sœurs, ma boo, mon crew qui font que j’suis encore debout
Les portes s’ouvrent, j’rentre, j’rentre et j’crains rien
Car à part ceux qu’j’ai mentionnés plus tôt, j’n’ai rien d’bien
Mon instinct me dit “son, c’est l’temps pour moi d’y aller"
Des rhymes à t’faire inhaler
J’n’atteindrai qu’une tête au pire aller

T’admires le parler, mais black black, attrape le sens
J’me lance dans le bizz, catch catch mes redevances
J’devance ceux qui foutent rien, mais parlent tant (qui parlent tant)
Rien à perdre, pas d’équivalent devant c’talent

I got nothing to lose (rien à perdre)
Dans c’monde où (y a rien que d’la merde)
Nothing to lose, j’ai payé mes dues
J’ai rien à perdre
Nothing to lose (rien à perdre)
Dans c’monde où (y a rien que d’la merde)
Nothing to lose, j’ai payé mes dues
J’ai rien à perdre

Saloperie de vie d’chienne, de guerres quotidiennes, de blessures qui saignent
Les dettes qui viennent et le kob qui se compte à la mitaine
Les bouteilles qui traînent, les vaines douleurs d’une mère haïtienne
Les patnès qui feignent, les jours qui passent sans voir le week-end
Y a longtemps qu’j’ai touché le fond
Hier, j’me suis couchée le front entre les mains
Priant Dieu d’écouter le son d’ma voix
Et d’m’épargner c’test, car j’ai payé mes dettes
Mais dites quel mal j’ai dû commettre pour mériter les souffrances que j’ai eues

Trop d’lavage de cerveau à l’école catholique
Le système maçonnique nous bourre le crâne de bluffs à l’effet narcotique
Pour assoupir et assouvir la foule, les somnambules défilent
Moi, seule avec mes idées folles, je fuis l’système, je me défoule
Pourtant, j’suis qualifiée sur papier, noir sur blanc
Mais quand tu postules pour un job, ils ne voient que le blanc la plupart du temps
C’qui fait qu’après l’chômage, c’est l’BS
Quand l’système te délaisse, c’est l’business illégal et le Kraft au fromage jusqu’à la vieillesse

Puis y a ma mère qu’j’ai déçue
Qui s’blâme pour tout c’que j’ai vécu
Fille aînée déchue, elle a perdu tout espoir en moi et ça, ça m’tue
Après tout c’qu’elle m’a donné, m’voir déconner (thug life)
Mais j’avoue qu’j’ai marre d’perdre des frères à coups d’gun shots et d’canifs
Tu vois, faut qu’j’sorte de là, par tous les moyens nécessaires
La vie est éphémère
Tu excuseras mes manières, mais c’qui compte, c’est le résultat
J’ai rien à perdre
Si je quitte cette vie bohème
Évitant des problèmes à ceux qu’j’aime trop
Je n’laisse derrière que mes poèmes

On voit les chose mal tourner et nos journées sont écourtées
J’ai rien à perdre

On voit les chose mal tourner et nos journées sont écourtées
J’ai rien à perdre

(Not not not nothing to lose...)
(Na na na...)

Titres les plus consultés