Soigner ton cœur

Ta voix toute faible et fragile en dit plus encore que tes mots
Et ton sourire pas trop habile est tout ce qu’il y a de plus faux
Ta lourde vie te malmène et pèse sur tes épaules
Épuisé, tu traînes ta peine, souhaitant que le bonheur te frôle

Tes yeux ternis par le chagrin évitent toujours les regards fixant
Le vide au loin, prenant la lune comme échappatoire
Te protégeant d’une intrusion qui pourrait te blesser, mais empêchant
Aussi le bon d’enfin pouvoir t’aider

Comme j’aimerais soigner ton cœur, y’a trop de tristesse dans tes yeux
C’est tout sombre dans tes couleurs, ton univers ne va pas mieux (bis)

Le temps exécrable et moqueur vole toujours les instants paisibles
Rend éphémère le bonheur et la paix impossible
Ça rend le monde malade, le cœur tout abîmé
Perdu, se sentant coupable de ne pas savoir bouger

Tu ne vis plus que dans ton ombre, car t’habiter t’affaiblit
Tu t’es perdu dans les décombres des dures émotions de ta vie
Reviens à toi, je t’en prie (bis)

Comme j’aimerais soigner ton cœur, y’a trop de tristesse dans tes yeux
C’est tout sombre dans tes couleurs, ton univers ne va pas mieux (bis)

Comme j’aimerais soigner ton cœur
C’est tout sombre dans tes couleurs