La fuite de l’autruche

Je suis l’autruche qui se cache, se bouche les oreilles et ferme les yeux
Devant un monde abandonné, laissé pour mort par manque de courage
Je suis un silence hurlant au meurtre de l’enfance et de l’amour
La voix muette qui dénonce l’injustice et la haine

Je suis une complice coupable qui culpabilise
La tête bien enfouie dans le sable
Celle du genre que l’on méprise
L’autruche incapable qui paralyse
Devant les maux incurables de la terre qui agonise

Je suis le bras gauche du diable, incapable et inutile
Réagissant maladroitement à tous ses cruels désirs

Je suis un pion voué à l’échec, une bataille qui ne se fera jamais
Un drapeau qui ne se lèvera pas sur un peuple uni et en paix

Je suis une complice coupable qui culpabilise
La tête bien enfouie dans le sable
Celle du genre que l’on méprise
Je suis l’autruche incapable qui paralyse
Devant les maux incurables de la terre qui agonise (x2)