Nous restions là

J’ai fait cet étrange rêve
Où nous étions tous deux

Insouciants et reclus
Sur nos deux corps presque nus
Étouffés par la lumière
Les yeux crevés par des éclats de verre

Nous restions là
Nous restions là

J’ai fait cet étrange rêve
Où nous étions tous deux

Auréolés de bonheur
Sous des centaines de soleils qui pleurent
La peau rapiécée par des fils
Sortant de nos talons d’Achille

Nous restions là
Nous restions là

J’ai fait cet étrange rêve
Où nous étions tous deux

Torturés par nos désirs
Comme deux jeunes amoureux
Immobilisés par la souffrance
De devoir apprendre à être deux

Nous restions là
Nous restions là

J’ai fait cet étrange rêve
Où nous étions tous deux

Massacrés par l’allégresse
D’un lourd sentiment amoureux
À se marteler de questions
À se crier comme il fait bon

De rester là
De rester là

J’ai fait cet étrange rêve
Où nous étions tous deux

Debout sous un ciel ténébreux
À remâcher les mêmes vœux
Pris dans cette position fatale
À se crier comme il fait mal

De rester là
De rester là
De rester là