Ici et ailleurs

Hier, on a frappé
Trois fois à ta chambre
T’as pas ouvert
Hier, c’était pas ton jour de chance
Il avait suivi les pas de ta danse
Mis les pieds sur la chaîne qui retient ton enfance
L’inévitable route entre la tête et le cœur
Pour devenir ce qu’on a d’meilleur
La vie ne te voulait pourtant pas de mal
Jette un regard en arrière
Jette aussi les marques qu’il y a dans tes yeux
Et sur ton visage
Traces d’une guerre sans corps-à-corps
Mais t’es de guerre lasse
Il n’y aura pas de doute
Même sans porte-bonheur
S’il y a la p’tite voix dans ton cœur
Qui dit qu’entre ici et ailleurs
Y a un espace fait pour toi
Ça m’gêne pas de l’appeler “l’bonheur"
Peut-être qu’entre ici et ailleurs
C’est bien plus grand que tu n’le crois
Mais j’sais pas
C’est peut-être un cadeau

Hmm, mais il y a tes bras
Et pense à mes prières
Reste là, attends-moi
Je sais ce qu’il m’reste à faire
L’inévitable route entre la tête et le cœur
Pour trouver ce qu’on a d’meilleur
J’te dis qu’entre ici et ailleurs
Y a un espace fait pour toi
Ça m’gêne pas de l’appeler “l’bonheur"
J’te dis qu’entre ici et ailleurs
C’est bien plus grand que tu n’le crois
Mais j’sais pas
C’est peut-être ça, l’cadeau
Entre ici et ailleurs
Ça m’gêne pas de l’appeler “l’bonheur"
Peut-être qu’entre ici et ailleurs
C’est bien plus grand que tu n’le crois
Mais j’sais pas
C’est peut-être ça, le cadeau du ciel