Petites morts

Nous ne sommes qu’un amas de chairs
Qui ne sait où poser son cœur
Nous ne sommes qu’un amas de chairs
Triste perdant face à sa douleur

Quand tu jouis, je vois dans tes yeux
La grandeur de ton âme qui monte vers les cieux
Quand tu jouis, je vois dans tes yeux
La superbe naïveté des amoureux

Nous ne sommes qu’un amas de chairs
Qui ne sait où poser son cœur
Nous ne sommes qu’un amas de chairs
Triste perdant face à sa douleur

Chacun des sourires qui nous rendent heureux
Peu à peu nous mène vers un ciel plus bleu
Mais, même en oubliant le passé pluvieux
Maux d’amour prennent plaisir à nous faire vieux

Nous ne sommes qu’un amas de chairs
Qui ne sait où poser son cœur
Nous ne sommes qu’un amas de chairs
Triste perdant face à sa douleur

Étrange fusion qui unit deux frères
Liés par le flan d’un jet de lumière
Étrange fusion qui unit deux frères
Baptisés à même le sang de la reine mère

Nous ne sommes qu’un amas de chairs
Qui ne sait où poser son cœur
Nous ne sommes qu’un amas de chairs
Triste perdant face à sa douleur