Il me reste à voir

Pour ceux qui, sans jamais partir, sont toujours ailleurs, ah
Aussi pour eux qui penchent la tête en cas de malheur
Il m’reste à voir
Voir tous ceux qui s’usent à s’protéger
J’pense que le temps, temps lui tout seul, le fait bien assez
C’est du revers d’la morale que, souvent, on essuie ses yeux

Moi, j’crains seulement pour les heures oubliées
Dont on n’a ni peur ni envie
Moi, j’crains tellement pour ces jours entiers
Emportés par la folie

Le reste, je m’en souviens par cœur
Ah ah, ah

Il m’reste à voir
Images projetées sur visage écran, hey
Il m’reste à revoir
Film de vie dans les yeux qui passe trop lentement
C’est l’envers d’la médaille qui, quelquefois, nous va le mieux

Moi, j’crains seulement pour les heures oubliées
Dont on n’a ni peur ni envie
Moi, j’crains tellement pour ces jours entiers
Emportés par la folie

Moi, j’crains seulement pour les heures oubliées
Dont on n’a ni peur ni envie
Moi, j’crains tellement pour ces jours entiers
Emportés par la folie

Moi, j’crains seulement pour les heures oubliées
Dont on n’a ni peur ni envie
Moi, j’crains tellement pour ces jours entiers
Emportés par la folie

Hey...