Tomber

J’ai blanchi toute une nuit
À noircir les feuilles
Noircir les feuilles de mes pensées
Arracher des morceaux de ma vie
Comme on déchire les pages d’un cahier
Au loin je les ai laissés partir
Je les ai laissés s’envoler

Partir à tous les vents
Partir de tous les côtés
Et tous ces inconnus qui les ont rattrapés
Ne connaissent de moi
Qu’une infime partie de mon infinité
Et je cherche encore

On paie de sa vie à le chercher
On meurt d’envie de retomber
Tomber, tomber en amour
On s’fend le coeur
Pour vivre à deux
On s’rattrape et puis on devient vieux
À tomber, tomber en amour

J’ai marché pour blanchir une nuit
Fermé les yeux pour blanchir toute une vie
Entre le hasard et le choix
Y’a pas d’excuses
Qui se glissent de ta foi non
De répondre oui de répondre non
Y’a toujours quelqu’un
Qui pose trop de questions

Un jour tu finiras par comprendre
Que ta vie est suspendue à ton charme
Toi l’imbécile tu ris et tu danses
Mais y’a des jours
Où tu ne paies rien pour attendre
Oh! c’est pas facile

On paie de sa vie à le chercher
On crève d’envie de retomber
Tomber, tomber en amour
On s’fend le coeur
Pour vivre à deux
On s’rattrape et puis on devient vieux
À tomber, tomber en amour

On paie de sa vie à le chercher
On meurt d’envie de retomber
Tomber, tomber en amour
On s’fend le coeur
Pour vivre à deux
On s’rattrape et puis on devient vieux
À tomber, tomber en amour