Les yeux noirs

Il est né de l’amour
Et de l’éclat de nos vies
Règne sans détour
M’imprègne et me séduit
S’attarde sur mes seins
S’émerveille quand je souris, ah
Sans détourner la tête
Vers le silence, il me fuit, hey
Dis, est-ce que ton règne
Sur mon rêve s’achève
Car moi, je risque ma tête
À toutes les nuits
Ce goût à mes lèvres
Qui m’achève et me détruit
Le signe d’une fièvre
Qui me brûle et prend ma vie, hey

Dans tes yeux noirs
Se meurt mon regard
Dans tes yeux noirs
L’envie et le désespoir
De tes yeux noirs
J’veux ma tête sur ton épaule
Et j’veux tes yeux noirs

Et si moi, j’te frôle
Est-ce que tu feins de dormir
Autour de toi rôde
Le mystère, pas le désir
Y a aussi devant toi
Plein de grands livres ouverts
Que tes yeux noirs ne voient
Que quand tout est à l’envers
Juste à bouger ma main
Et l’eau déborde de son cours
Arrache sur son chemin
Toute trace d’amour
Ce goût à mes lèvres
Qui m’achève et me détruit
Signe d’une fièvre
Qui me brûle et prend ma vie, hey

Dans tes yeux noirs
Se meurt mon regard
Dans tes yeux noirs
L’envie et le désespoir
De tes yeux noirs
J’veux ma tête sur ton épaule
J’veux tes yeux noirs

Il est né de l’amour
Et de l’éclat de nos vies
Règne sans détour
M’imprègne et me séduit
S’attarde sur mes reins
S’émerveille quand je souris, ah
Sans détourner la tête
Vers le silence il me fuit, hey
Dis, est-ce que ton règne
Sur mon rêve s’achève
Car moi, je risque ma tête
À toutes les nuits
Ce goût à mes lèvres
Qui m’achève et me détruit
Et toujours cette fièvre
Qui me brûle et prend ma vie, hey

Dans tes yeux noirs
Se meurt mon regard
Dans tes yeux noirs
L’envie et le désespoir
De tes yeux noirs
J’veux ma tête sur ton épaule
Et j’veux tes yeux noirs
J’veux tes yeux noirs
J’veux tes yeux noirs
J’veux ma tête sur ton épaule
J’veux tes yeux noirs
(Yeux noirs...)