L’amour nous saoule

L’amour nous pousse nous saoule est-ce normal?

Dans un fond d’aquarium une solitude s’isole
La solitude d’un homme qui se démène et s’affole
Pendant que les gens défilent, caressant les couloirs
Toi t’es seul sur ton île, rêvant d’amour illusoire
Les chevaliers de mer risquent gros de leur vie
Dans ces lieux balnéaires où tout semble permis
Les hippocampes salivent et courtisent ta faiblesse
De leurs mains qui dérivent, ils forment les flots de la bassesse

Tel l’amour importun des gars d’eau assoiffés
Il y aura toujours quelqu’un pour salir ton plancher
L’amour nous pousse nous saoule est-ce normal?

Firmament firmament mélodramatique la terre ressent un malaise chronique
Un mal persiste aux alentours enfin pour eux mes plus chers frères
C’est sans doute l’action de la décrépitude
Emmurés de vapeur ils transpirent la sueur
La sueur de l’amour qu’on regrette au retour
Et puis les gens redéfilent maintenant dans leur mémoire
Ils seront toujours sur leur île, rêvant d’amour illusoire

Tel l’amour importun des gars d’eau assoiffés
Il y aura toujours quelqu’un pour salir ton plancher
L’amour nous pousse nous saoule est-ce normal?
D’être pâture qu’on fait reluire

L’amour, la mort qui nous entraînent, look back it’s right behind you