L’amère et Ken

Girl, t’es une star, c’est vrai
Girl, t’es une star, c’est vrai
Je sais qu’c’est dur, je sais qu’c’est dur
Mais sois pas amère, américaine
Je sais qu’c’est dur, je sais qu’c’est dur
Mais sois pas amère, américaine

Jeune fille cherche American Boy
Barbie, Ken, American toy
Elle vient du tiers-monde
En guerre tellement
Que tout ce qu’elle entend, c’est American noise
American this, American that
American Express, Coca Cola
En vente de côte à côte
Comme la coke, face en Costra nostra
Manhattan, Montréal, Paris même Athènes
Est-ce dit que demain l’attend
Espérant que la masse sera à la manne à temps
Elle tourne les pages des magazines
Elle tourne les pages des magazines
Tourne les pages des magazines
Qu’est-ce qu’elle voit? American Boy

Girl, t’es une star, c’est vrai
Girl, t’es une star, c’est vrai
Je sais qu’c’est dur, je sais qu’c’est dur
Mais sois pas amère, américaine
Je sais qu’c’est dur, je sais qu’c’est dur
Mais sois pas amère, américaine

American Boy fait le tour du globe
Convertit la terre en American Oil
American Boy prépare ses barils, dévoile ses plans
Repart en navire et voit devant
Sur la coque, c’est marqué: American for you
Il débarque chez elle
Visiter le monde en bas de l’échelle
American Boy la voit si frêle
D’un pied d’estale, artificiel
Il marche vers elle, elle pleure de joie
Court vers lui, American Joy
Chante ses airs aborigènes
Mais American Boy, c’qu’il aime c’est Pink Floyd
Il l’agrippe, la baise comme une bête
Neuf mois plus tard, American Boy