Le punk rock

La route est longue, la paye est courte
La vie est pas facile
Quand on végète dans une vieille van

Vers une lointaine ville
Qu’on a travaillé dans journée
Pis qu’on part sur une gosse
Avec presque rien à manger,
C’est ça le punk rock...
On sait jamais combien y va
Y avoir de personnes
Si ça va être un show de marde
Ou un spectacle le fun
Va-tu falloir se battre pour boire
Aller s’cacher dans l’truck?
Ou ben si ça va être la gloire?
Oui, c’est ça le punk rock!

Quand j’étais jeune et innocent
J’voulais être musicien
Être en tournée, vivre insouciant
Et répandre le bien
Mais j’me réveille en pleine trentaine
Rock star de fin de semaine
Pis laisse-moi t’dire que c’est parfait
Même si j’fais pas une cenne
J’fais l’touriste avec mes amis
On travaille notre humour
Avec le staff des patateries
Moi j’prends l’spécial du jour
Des fois on joue au Nintendo
Quand on s’en va trop loin
Le paysage pis l’monde sont beaux
De Chandler jusqu’à Rouyn

Un jour, inévitablement
Y’a de tes musiciens
Qui te disent qu’ils n’ont plus le temps
D’aller sur les chemins
Les chums sont durs à remplacer
Les souvenirs épiques
Faque le punk s’transforme en country
La guit vire acoustique
Comme Lucky Luke à fin d’l’histoire
J’m’en vas vers le couchant
Sauf que mon ch’val c’est une guitare
Pis j’ai pas d’Rantanplan
Sur la route avec espoir d’un nouvel épisode:
Le tome deux de mes aventures,
De ma ruée vers le punk rock!