Hymne à l’excès

Grand acteur dans ma vie
Je connais chaque réplique
De mes séries d’ennui comique
Qu’j’télécharge, c’est gratuit

Je consomme d’la musique
Je consomme du porno
Ça devient frénétique
J’en consomme un peu trop et

Je m’abrite en moi-même; je dors debout

Entre l’environnement
Ma conscience rachitique
Mes boutons d’angoisse
Et mes cours théoriques

Entre la clope et les joints
Mes rêves d’être riche
Mes voyages dans le sud
De mes parents; j’ai le cynisme

Mesje t’aime” sonnent frêles ou compulsifs

Mes ambitions errent en lambeaux
Ma passion cherche ses mots
Quand je prie le ciel d’argent
Je souhaite des accidents
Bientôt, je serai.

J’ris de ceux qui aiment trop leur char
Des gens à la télé
Des files au Apple store
Et des films de chevaux

Personnalité Facebook
Je me distance de moi-même
Je souris, j’ouvre grand
Je souris de mes blanches dents et

Mon estime s’estime aux likes que j’ai

Mes ambitions errent en lambeaux
Ma passion cherche ses mots
Quand je prie le ciel d’argent
Je souhaite des accidents
Bientôt, je serai vieux.

Si tout change vite, moi je reste au lit.
Dans un présent imbibé de léthargie
Carpe Diem, mais quelle ânerie…
Je vis partout sauf dans cette réalité qu’est ma vie.

Mes ambitions errent en lambeaux
Ma passion cherche ses mots
Quand je prie le ciel d’argent
Je souhaite des accidents
Bientôt, je serai mort.