C’est (crissement) sale

Tout autour est si fade
Je nous sauve de la noyade
Il me manque l’inconnu
Les inconnues me manquent

Chérie, j’ai une appli
Je vois d’autres gens mariés
Et dès que t’as le dos tourné
Je réinstalle Tinder

C’est mes envies qui me hantent
Je veux que ma vie bande
Je veux des salopes qui pleurent
Un deepthroath jusqu’au cœur

J’veux des culs défoncés
Sans la face qui est montrée
Des demis sœurs qui baisent leur(s) mère(s)

J’ai eu beau t’tromper, t’abaisser, t’humilier
Mes désirs se dressent sans cesse entre nous

Je ne ressens plus la honte
Entre #metoo et le porn
Ya une fissure dans serrure;
On voit ton œil vicieux

J’ai eu beau t’tromper, t’abaisser, t’humilier
T’encenser, t’aimer.

Mon «sexe» se dresse sans cesse entre nous.