Ça va être sale

Dans ma prison de vidanges, j’me questionne
Combien plus d’êtres humains peuvent s’y empiler?

Des gens se masturbent devant des chevaux, devant des enfants et devant de la merde
Yen a qui aiment voir brûler des gens, pouvez-vous croire ça un instant?
On a des pilules pour bander, trop habitués aux déshabillés
La femme, une bébelle comme une autre
Pas d’érection dans un lit de coke

Et puis je pense au futur
Sentez-vous les ordures?

Ça va être sale

Un berceau rempli de sex toys
Des boules qui allaitent pu mais qui tiennent
Meetings de cul sur internet, Rock stars et lunettes de soleil
De la nécessité au progrès jusqu’à l’obscurantisme sexuel à l’école

J’hèle mes relents d’dépotoire
J’ai besoin d’un temps mort

Parce que ça va être sale

Merci. Je suis maintenant libéré,
Je me sens vivant de me branler
Devant tout ce que je peux imaginer
Les phantasmes, dictent mes contacts sociaux
Je suis vrai.
Merci. De m’y faire penser.
Tous ces gens avec qui je pourrais baiser
Je suis diverti par l’envie
Merci pour la liberté
Je ne peux qu’imaginer
La fausse sceptique qui se dessine
La grande évolution de l’espèce
Le soleil n’a pas fini de brûler

Ça va être sale
Ca ne peut qu’être sale