À l’est de l’estrie

Roule, roule, roule de Bromont vers Laval
Ou bien roule plus pentoute dans le trafic à Montréal
Dormir à Sherbrooke couchés sur un plancher
Allez, lève-toi! Faut partir! On joue à Mont-Laurier”
Trop de bière, on était pas en feu
Vraiment pas de quoi être fier, on aurait pu faire mieux
Je vais crier, je vais gueuler, faire sortir le méchant
Je vais chanter comme un pied, c’est pas grave
Il y a personne qui m’entend
Plus brun que brun, Sorel-Tracy
Fuck off, on roule vers un autre show, à l’est de l’Estrie

Encore un bar miteux, il y a pas grand monde dans la place
Le propriétaire me crisse son poing dans la face
À peine fini de paqueter le char qu’on pète la vitre arrière
Il y a un gars sur la poudre qui veut jouer au bras de fer
Trop de bière, j’ai encore mal aux cheveux
C’était pire qu’hier, on aurait dû faire mieux
Cinq heure du mat’, on se fait sacrer dehors du motel
Les groupes, l’alcool, les bats, c’était un vrai bordel
Plus brun que brun, Chicoutimi
Fuck off, on roule vers un autre show, à l’est de l’Estrie

Une heure à rouler dans la mauvaise direction
Deux heures plus tard, arrive au show en question
Trois heures de route, tu me dis que c’est annulé
Fallait pas chercher le fuck parce que tu l’as trouvé
Trop de bière, bar open à Gaspé
Encore une petite dernière pendant qu’on peut encore jouer
Pas de test de son, j’enfile mon noeud papillon
Tant qu’on peut jouer devant du
Monde, on s’en calice, la terre est ronde
Trop brun, une autre ville à oublier
À moitié vide, à moitié plein, j’ai tendance au premier
On joue trop tard, on est arrivé trop tôt
On boit encore avant le show, on boit bien trop
L’autre band se pousse avec l’argent
Fuck off, on load le stock pis on rentre à St-Jean