Jacques Demers

Ah ben ouais
Kossé qui s’passe
On va jouer au hockey, han
On sait-tu lire, on sait-tu écrire

Yo
Stop the press
Korey Hart vient d’spark la mèche
On met le bordel, tu ramasses le mess
Un mec mortel pis j’te casse le neck
J’entends les Anglais “Korey Hart’s the best”
J’entends les Français “il est fort ce mec”
Get paid on the way home, cop le bread
J’ramène le trophée à la maison, Jacques Demers, yo

Same old, j’fais les choses avec le beau Steve
Lève un toast pour les foes pis les homies
On the road, fais les shows pour les gros G’s
Squad goals, get dough pour les broskis
J’mets la dose dans le nose de mes dope fiends
Font d’la coke en Beauce sur des gold keys
Jalapeno dans la sauce si est trop weak
J’mets la puck dans le goal pour le home team
Tous mes gars, c’est des barbares
Sling de la roche dans les snack bars
Travail bénévole dans les crackhouse
Cale la vodka pis on blackout
Tu fais des dégâts pis tu trashtalk?
I don’t give a fuck, j’suis une rapstar

Stop the press
Korey Hart vient d’spark la mèche
On met le bordel, tu ramasses le mess
Un mec mortel pis j’te casse le neck
J’entends les Anglais “Korey Hart’s the best”
J’entends les Français “il est fort ce mec”
Get paid on the way home, cop le bread
J’amène le trophée à la maison, Bobby Nel, hey

Dans l’coffre à outils, c’est moi l’bistouri, m’en vas t’couper ça court, yeah
We be le ouistiti, y en a pas d’chichi dès qu’j’ai fini
J’décâlisse en Bolivie pour faire pousser d’la tourbe
Voyage organisé toute compris même guili guili avec la reine Élizabibi pis trouver l’amour, yeah
J’ai le bas sur le sexe, Korey, y a le K sur le chest
Fouettage de bouette pour empiler des K dans mes bas pis le bank
Six heures du matin, chu d’jà réveillé en train d’press le bodom pis allumer le dank
Ça m’dérange pas, tu peux m’dire c’que tu penses
Mais oublie pas ch’t’écoute quand tu m’dis what you think, yeah
Me suis pratiqué pour yink toujours juste viser le coin supérieur
Le concept de mes jokes est simple, le mince, aujourd’hui tu les ris, demain tu les pleures
J’ai-tu besoin d’savoir lire pis écrire pour te faire à croire que je sais lire pis écrire? Non
J’ai pas besoin d’savoir comment attacher mes patins
Pour te coacher la meilleure équipe d’la ligue
J’ai pas besoin d’avoir un téléphone pour t’demander le numéro d’la fille
J’ai veillé jusqu’à minuit, mon lendemain de veille est chill
Y a pas juste sué rives du Nil, que tu vas trouver du limon for real
Dans la glacière, j’ai des fleurs pis de l’huile, you can bet
Tu peux pas test
Soixante-deux pourcent d’humidité, essaie même pas, tu peux pas rouler ça comme le prez, yeah
Go pour la légalisation du graffiti après la légalisation de l’herbe
Mon boy Justin, si t’es stressed sur ta colline pis tu soupires
P’t-être que tu devrais essayer un CBD strain
Ou ben p’t-être même essayer de puffer du Cookies
Doobie or not doobie, that is the question
Être ou ben faire, je sais pas pour de vrai
Tourner des êtres dans la plaie, c’est p’t-être ça qui faut faire
Man, I’m takin a guess, yeah
J’peux-tu t’payer avec d’la gratitude, s’il te plaît (s’il te plaît)
Mais pas la mienne, celle de mes voisins
Indica, baby, mon Ritalin
Tu peux trouver Korey Hart au cœur de Saint-Boniface
Avec des pots Masson en train d’équilibrer son système endocannabinoïde
Avec toutes mes vitamines
Vis ta vie pis après ça, tu la farmes
Gang de Bas-Canadiens en train de toute virer su’l top sur Paname
Si j’ai une banane dans l’oreille, c’est précisément
Pour pas t’entendre me dire que dans mon oreille y a une banane (hein, quoi)
T’aimes-tu la progression des accords dans ma ballade
Chu pas un politicien, mais c’est moi, l’président pour toujours
Dis-moi c’est qui la cave
1838, on est back, what
Toutes mes gars, c’est des barbares pis des bénévoles
On en a-tu pas des squad goals
Vivre en forêt pis pu avoir de téléphone
Get it, son

Ya
Stop the press
Korey Hart vient d’spark la mèche
On met le bordel, tu ramasses le mess
Un mec mortel pis j’te casse le neck
J’entends les Anglais “Korey Hart’s the best”
J’entends les Français “il est fort ce mec”
Get paid on the way home, cop le bread
J’amène le trophée à la maison, Bobby Nel, hey (hey…)

Titres les plus consultés