Épicentre Jeunesse

J’ai vu les centres jeunesse, où j’ai vu des pleurs dans les fenêtres
J’ai vu le centre des jeunes, où j’ai aussi vu le feu naître
J’ai vu les centres jeunesse, où j’ai vu des cœurs de pierre renaître
J’ai vu le centre des jeunes, où j’ai aussi vu le feu naître

Le gouvernement t’a séparé de tes proches
Un enfant, une fois cassé, c’est dur à réparer comme une roche
Le cœur est brisé!
T’écartes tes amis très chers, t’as pas d’nouvelles
Les cartes d’anniversaire à la poubelle
Tu viens d’avoir seize ans, où est passé le temps?
Chaque saison est comme la neige, un coup de vent et pouf!
T’as dix-sept ans
Celle-là, c’est pour tous ceux et celles sans jeunesse
Des traces de nicotine sur le sourire, et tu veux mourir, bref

J’ai vu les centres jeunesse, où j’ai vu des pleurs dans les fenêtres
J’ai vu le centre des jeunes, où j’ai aussi vu le feu naître
J’ai vu les centres jeunesse, où j’ai vu des cœurs de pierre renaître
J’ai vu le centre des jeunes, où j’ai aussi vu le feu naître

Sœurs et frères au pensionnat
Séparés des parents dès la naissance
Comment se refaire quand on pense au mal
Nez à nez, de la carence à l’essence?
Tous les chemisiers passés aux allumettes
Pour effacer le passé des réserves autochtones
Où les cheminées ont remplacé les calumets
Tous ces foyers, c’est assez pour faire un holocauste
Est-ce que le Québec se souvient (bien)
Des orphelins de Duplessis (si)
Quand des évêques étaient souverains (loin)
Si hors chemin de leur messie
Victime du syndrome de Stockholm
Tu subis ses horreurs et tu l’aimes
Esclave au foyer d’accueil
L’enfant martyr Aurore est humaine

Et un jour, tu vas quitter cette prison qui t’enchaîne
Comme aux enchères, le genre qui t’encercle
Comme un cancer, les agents t’enferment
Et quand tu t’enterres, ah! Comment faire?
L’enfant sans fenêtre a le sentiment d’être une lampe en manque d’air
Des anges sans ailes sortent de l’enfer
Entends les chandelles

J’ai vu les centres jeunesse, où j’ai vu des pleurs dans les fenêtres
J’ai vu le centre des jeunes, où j’ai aussi vu le feu naître
J’ai vu les centres jeunesse, où j’ai vu des cœurs de pierre renaître
J’ai vu le centre des jeunes, où j’ai aussi vu le feu naître

Ça tremble jusqu’au cœur, ce sentiment d’être seul
Ça tremble jusqu’au cœur, ce sentiment d’être seul

Titres les plus consultés