Su’l’bord d’la track

J’vis dans un shack su’l’bord d’la track
Avec ma femme, la grosse Agathe
Elle a pas d’dents, est courte su’ pattes
À m’crie après, ça m’gruge la rate

L’automne, je travaille aux patates
C’est moé, le grand râteau
Dans l’champ qui passe la gratte

(L’automne, y travaille aux patates)
(C’est lui, le grand râteau)
(Dans l’champ qui passe la gratte)

Mon beau pick-up, c’est ma fierté
Y é pas d’l’année, mais y é monté
Des gros “tires”, pis un moteur
Qui crache les flammes par le muffler

J’pars s’a chire avec mon bon chum
Chargé pis en boisson
Mon ami, c’est mon gun

(J’pars s’a chire avec son bon chum)
(Chargé pis en boisson)
(Son ami, c’est son gun)

Au pit’ de sable vendredi soir
Moé pis le Yâbe, c’est pour la gloire
On prend un coup, c’pas des accroires
Pactés, ben saouls, chauds en ciboire

C’est sans compter la poudre itou
Qui frappe comme la foudre
Et la lune me rend fou

(C’est sans compter la poudre itou)
(Qui frappe comme la foudre)
(Et la lune le rend fou)

Quand j’me réveille sous les bouteilles
Quand la veille j’ai flôbé ma paye
J’ai mal au cœur, j’ai l’goût d’gerber
Que toute m’écœure, j’me sens damné

Des fois, j’pense à partir, mais où
Ailleurs, c’est peut-être pire
Faque j’reste au fond d’mon trou

Des fois, j’pense à partir, mais où
Ailleurs, c’est peut-être pire
Au fond, chu ben, chu ben chez nous!