Klondike

Moé pis une gang de par chez nous
On s’est donné rendez-vous
Paraît que les chercheurs d’or
Peuvent trouver un vrai trésor
Faque on a mis nos cliques, nos claques
Pis on est parti pour le Klondike

Quand que le train s’est arrêté
Le conducteur s’est écrié
Embarquement voyageur
Montez à bord, maint’nant c’est l’heure
Pis ramassez vos pack-sacks
C’est c’train-là qui va au Klondike

J’vous dis qu’c’était une vraie farce
D’nous voir partir pour le Klondike

Le premier, c’t’un évadé
Y courait comme un déchaîné
Le shérif le poursuivait
Avec son grand chien qui jappait
Y l’ont piégé d’un cul-de-sac
Pis y a pas pu s’rendre au Klondike

J’vous dis qu’c’était une vraie farce
D’nous voir partir pour le Klondike

Dombidom-badidombidom…

Le deuxième, c’t’un journalier
Un gars qui s’était casé
Avec son pic pis sa pioche
Dans un wagon y s’accroche
Y s’est pété la tête s’a track
Pis y a pas pu s’rendre au Klondike

J’vous dis qu’c’était une vraie farce
D’nous voir partir pour le Klondike

Dombidom-badidombidom…

Le troisième, c’t’un névrosé
Souffrant d’instabilité
Sur le quai pour le départ
Y’entendait des voix bizarres
C’était un type paranoïaque
Pis y a pas pu s’rendre au Klondike

J’vous dis qu’c’était une vraie farce
D’nous voir partir pour le Klondike

Dombidom-badidombidom…

Moé d’mon bord, j’ai tout lâché
Pour m’en aller prospecter
Ça prendra peut-être cent ans
J’me casserai peut-être les dents
Mais j’continuerai d’chercher
Le filon tant espéré

Dombidom-badidombidom…

All abord!
Tous le monde à bord!