Habitant

(J’suis c’qu’on appelle un habitant)
J’suis c’qu’on appelle un habitant
(Un increvable survivant)
Un increvable survivant
Vulgaire cultivateur
Un honnête laboureur
Ce métier m’a été légué
(J’travaille à le porter)
Oui, j’travaille à le porter

(La terre a fallu défricher)
La terre a fallu défricher
(Les champs a fallu essoucher)
Les champs a fallu essoucher
Cultiver sans relâche
S’activer à la tâche
Tout faire pour pas s’laisser abattre
(Garder le feu dans l’âtre)
Oui, darder le feu dans l’âtre

(Ceux qui sont passés ici-bas)
Ceux qui sont passés ici-bas
(Menaient leur vie a capella)
Menaient leur vie a capella
Du matin jusqu’au soir
Toujours dans la mémoire
Leurs cendres sont mêlées à la terre
(Leurs âmes flottent dans l’air)
Leurs âmes flottent dans l’air

(Allez swigner votre passé)
Allez swigner votre passé
(C’est l’temps de vous l’approprier)
C’est l’temps de vous l’approprier
L’habitant, sa légende
Se confondent et descendent
En parallèle du temps vécu
(Su’l plancher d’l’absolu)
Sur le plancher de l’absolu

(À présent, je me suis ancré)
À présent, je me suis ancré
(Préparé pour l’éternité)
Préparé pour l’éternité
Je suis un indigène
Et même si ça vous gène
Je suis icitte pour y rester
(Tâchez d’vous en rappeler)
Oui, tâchez d’vous en rappeler

Mademoiselle, voulez-vous danser
(La bastringue, la bastringue)
Mademoiselle, v’nez m’accompagner
(La bastringue va commencer)
Mademoiselle, j’vais vous faire swigner
(La bastringue, la bastringue)
Mademoiselle, j’vais vous faire tourner
La queue d’votre robe va r’voler
Y hou-hou!

Mademoiselle, voulez-vous danser
(La bastringue, la bastringue)
Mademoiselle, v’nez m’accompagner
(La bastringue va commencer)
Mademoiselle, j’vais vous faire swigner
(La bastringue, la bastringue)
Mademoiselle, j’vais vous faire tourner
La queue d’votre robe va r’voler