Le bonheur te va bien

Prise dans le carrefour giratoire
Les rêves perdus, le coeur gris
Tu t’enfargeais dans le noir
Te croyant seule dans l’infini

Et puis la lumière est entrée
La lumière est entrée

Comme le bonheur te va bien
L’ascenseur qui te mène en haut
Comme le bonheur te va bien
Ton chant comme celui des oiseaux

Des traces blanches sur tes poignets
Empreinte profonde d’une longue bataille
Où tu cherchais une autre paix
Une lueur, un reflet

Et puis la lumière est entrée
La lumière est entrée

Comme le bonheur te va bien
L’ascenseur qui te mène en haut
Comme le bonheur te va bien
Ton chant comme celui des oiseaux

La tristesse ne coule plus dans tes veines
La lumière est entrée
Ton être entier est un poème
Où la lumière est entrée