1123

J’écris des mots
Un éloge à ta beauté
Je me souviens de ta peau
Un paysage de février

La distance, ma mémoire
Je te vois, toi qui danses
Nos vies éparpillées nous séparent
J’te veux près de moi

Je lis tes gestes
Un grand livre ouvert
Ta douceur me berce
Les vagues dans la mer

On inventait que du beau
Nos mains comme des serres,
Nos dents comme des crocs
Par delà les nuages, nos têtes en apesanteur

La distance, ma mémoire
Je te vois, toi qui danses
Nos vies éparpillées nous séparent
J’te veux près de moi