Mai (ayayaye)

(On va le faire une dernière fois pour la chance)
(Ayayayayayaya…ye)
(Ayayayayayaya…ye)

Ayayayaye!
En décembre, j’avais payé mon mois d’mai
Ayayayaye!
Comme les patronnes du coin d’rue, me r’voilà
Dans l’traffic chantant
Ayayayaye! (Ayayaye!)
Checke,, un gars en mission qui a l’air de s’promener
Ayayayaye!
Dis-lé tu’ suite si t’es pas down
Avec un dude travailleur saisonnier

(On va le faire une dernière fois pour la chance)

Yeah, mon nwigga
One time for your brain
Deux onces a’c le prince
Trois heures su’a Main
Quatre babys sur le même oinj
A s’en criss ben qu’j’sois habillé
Comme la chienne à Jacques
J’fais mon thang
Nwigga, garde ça simple
Keep yo monnaie
Pas besoin d’nothin’
Comment ça s’fait au juste (au juste)
Je l’sais pas, mais
Ça l’fait en môsus (môsus)
J’prends juste un plus p’tit panier
Chez l’grossiste (grossiste)
J’sais pas, j’ai l’goût d’être positif
Woooh

Comme si
C’tait au mois d’mars
Mais qu’ça feelait mois d’mai
Tu voudrais nous stress
Nenon, oublie-moé
Enweye, on va chill
C’t’une bonne job, ça paye
Même avec des Wilfrids
Dins poches du outfit, t’es safe
Ti-lunch de rien
Eau d’fontaine, chips Lay’s
Fallait yinque des beats
Pis les pantalons just blaze
On s’faisait donc fin pour une dauphine
L’titre d’la trame sonore du jour un
S’rait queq’chose comme
Hey!
Checke la météo
Plein d’mouches, pu gros abeilles
Dans nos shirts, les fibres
En d’ssous d’l’air humide s’nayent
Tu voyages pis tu vois
Qu’c’est d’même dins autres villes
Tu voulais des news
Ben en v’là une
Tins!

Ayayayaye!
En décembre, j’avais payé mon mois d’mai
Ayayayaye!
Comme les patronnes du coin d’rue, me r’voilà
Dans l’traffic chantant
Ayayayaye!
Checke, un gars en mission qui a l’air de s’promener
Ayayayaye!
Dis-lé tu’ suite si t’es pas down
Avec un dude travailleur saisonnier

Digne Sapienne, donne-moé tes mamelons
M’en vas t’donner mon best javelon
La poésie, c’foutu dull
J’lâche toute ça, check-moé que l’morceau
J’te l’jure, ça fait d’quoi louanger
Pour un pauvre chien pas d’religion
Les gouttes de sueur sur l’front
Comme seul kimono pour le donjon
Mais tu verras jamais une oie
Sauvage parkée dans un arbre
Rather plonger dans l’étang
Sainte-abreuvoir-sur-l’béton
A change toute ça en bouffe à poupon
Meilleure que celle-là qui a dins coupons
Au cimetière des circulaires
L’feu d’joie d’papier doit être fou bon
À l’heure ou la ville dort
C’pas vrai qu’toute la ville dort
Les fléaux évoluent pas pire
C’est so 2006 de pop pills
Les nouvelles générations
Recherchent des drogues qui ralentissent
P’ouin t’aimes ben les musiques qui font
Ça que t’soyes pro ou anti
Moi, je r’venais d’la campagne
Avec des choux pour nos salades
‘Cause du climat, d’jà chez l’grossiste
Sont sortis genre deux mois trop vite
La vie est trop pas juste belle
Fait qu’des fois, y faut juste chill
Un bon verre d’eau d’citron
Pour l’estomac, ça peut être utile, pour de real

(On va le faire une dernière fois pour la chance)

Titres les plus consultés