Copy / Paste

Arizona flex sur un thé cheap
Des fois, ma recette est sec comme des chips
Si tu croyais qu’j’étais l’best, ben t’es déçue
Même si ma pina, t’es dessus, yeah
Les pilons ont beau l’appeler pis y répond pas
Y don’t give tellement
La plupart des gens s’attendent pas à ça
Toi, toi, tu suis seulement la recette, t’es dans l’piège everyday
La manière facile de devenir insipide everyday

Yeah, les minces icitte sont sur un copie paste d’un copie paste
Yé yéyéyé
Yeah, les minces icitte sont sur un copie paste d’un copie paste
Yé yéyéyé
Yeah, les minces icitte sont sur un copie paste d’un copie paste
Oh oui là
Yeah, les minces icitte sont sur un copie paste d’un copie paste
Copie paste
Yeah (copie paste) yo

Le booking, c’t’entre 800 piasses pis 15 000 do, back to back
J’me sens comme Paul Daraîche ou Dion Céline dope
J’t’en train d’accepter d’gagner la coupe durant les séries tho
Sérieux, d’habitude la présaison, c’ben assez gros, c’est périlleux
Chu su’l bord de faire un feat avec Thériault mystérieux
J’slip inconsciemment dans l’quétaine avec brio
Un pied dans rue
J’mélange Xo avec Milwaukee’s Best, qui l’eût cru
J’travaille avec les pires, yeah, j’travaille avec les best
C’t’un pile ou face
Soit ma tronche de cake ou ma tête de con, yeah
J’oscille entre moins 100 pour cent ou la note parfaite
J’ai pas laissé le hasard faire tout seul le tour du proprio
Non, j’t’en train d’get mad
Chu devenu chaman dans un Amigo Express

Yeah, les minces icitte sont sur un copie paste d’un copie paste
Yé yéyéyé
Yeah, les minces icitte sont sur un copie paste d’un copie paste
Yé yéyéyé
Yeah les minces icitte sont sur un copie paste d’un copie paste
Oh oui là
Yeah les minces icitte sont sur un copie paste d’un copie paste
Yeah (copie paste), yeah (copie paste), yeah yeah

Tout c’que j’fais dans vie c’est bla bla bla
J’me réveille le matin no blagada
J’me tasse souvent, j’évite les vagues à l’âme
Des fois, la rivière me renvoie là-bas
J’ai peur de mourir comme un prisonnier
Mon coeur est brûlant comme un tisonnier
Le film de nos vies, je l’ai visionné
J’essaie de l’écrire dans mes p’tits cahiers
Les légendes sont ici, sont bien réelles
Les statues queq’ part au fond des ruelles
La ville, en deux temps, les ont nettoyées
Nos graffitis sont magiques pour les habitués
Souvent considérés comme rats d’égouts
On meurt jamais couchés, on meurt debout
La fierté des quartiers, c’est pour toujours
I don’t give a shit tu sois contre ou pour

Yeah, les minces icitte sont sur un copie paste d’un copie paste
Mon père est une légende, c’est pour toujours
I don’t give a shit tu sois contre ou pour
Yeah, les minces icitte sont sur un copie paste d’un copie paste
(Yéyéyé, yéyéyé, yé yéyé…)
Yeah, les minces icitte sont sur un copie paste d’un copie paste
Yeah, les minces icitte sont sur un copie paste d’un copie paste