Opinel

Les plumes de phalange
Les corbeaux-cerveaux
Point
L’acte de la mort
Déesse meurtrie d’idées
La violence sur tes poignets
Vas-tu réellement te donner la mort?

L’angoisse, la nuit, empire
Est-ce que mon amour est tristesse?
Est-ce que mon amour est tristesse?
L’angoisse, la nuit, empire
Est-ce que mon amour est tristesse?
Est-ce que mon amour est tristesse?

Moi, l’amour que je te donne
Il est bourré de méthadone
Et je te rêve sous la neige
À manger les flocons
Toute légère dans l’hiver
Tu te posais trop de questions
Est-ce que de vouloir mourir toujours
Te coupe de l’amour?
Te coupe la raison?

J’ai coupé mes cuisses pour me souvenir
Qu’hier, j’ai eu mal
Et qu’il n’y aura rien de pire

J’ai coupé mes cuisses pour me souvenir
Qu’hier, j’ai eu mal
Et qu’il n’y aura rien de pire

L’angoisse, la nuit, empire
Est-ce que mon amour est tristesse?
Est-ce que mon amour est tristesse?
L’angoisse, la nuit, empire
Est-ce que mon amour est tristesse?
Est-ce que mon amour est tristesse?
L’angoisse, la nuit, empire
Est-ce que mon amour est tristesse?
Est-ce que mon amour est tristesse?
L’angoisse, la nuit, empire
Est-ce que mon amour est tristesse?
Est-ce que mon amour est tristesse?

Tu t’attaques à ton corps
Comme un vélociraptor
Tu crois peut-être t’en sortir
J’espère que la housse de ton lit
Est en acier chirurgical
Car le mal est à tes trousses

S’il ne fait pas mal, il sait comment te tuer
J’ai caché loin ton opinel pour te protéger
J’ai caché loin ton opinel
Pour te garder loin de l’hôpital
J’ai caché loin ton opinel
Pour te garder loin de l’hôpital

J’ai coupé mes cuisses pour me souvenir
Qu’hier, j’ai eu mal
Et qu’il n’y aura rien de pire

L’angoisse, la nuit, empire
Est-ce que mon amour est tristesse?
Est-ce que mon amour est tristesse?
L’angoisse, la nuit, empire
Est-ce que mon amour est tristesse?
Est-ce que mon amour est tristesse?