Anna

Dans ma garçonnière
Tu débarques et brusques mes ombres
Comme un tank en robe légère
Qui écrase mes fleurs et mes ronces
Tu dis que je suis pépère
Tu siffles mon verre et tu t’allonges
En te caressant la rivière
Et en m’ordonnant que je plonge

Anna
Tu me creuses une tombe
Tu me ronges les ongles
Tu me lances des bombes

Dans ma garçonnière
Tu fous la merde et te défonces
Tu ris en lisant mes poèmes
Tu dis que je n’suis qu’un p’tit con
Tu bouffes mon cœur et ma tête
Tu dis que j’aime trop la raison
Tu piges dans mes clopes et ma bière
Mes somnifères et mon gazon

Anna
Tu me creuses une tombe
Anna
Tu me ronges les ongles
Anna
Tu me lances des bombes

Dans ma garçonnière
Tu débarques et pètes les plombs
En t’accrochant à ma fenêtre
Et en déconnant que tu tombes
Tu pleures en hurlant que tu m’aimes
Tu dis que je suis ta prison
Que tu n’en peux plus de ces chaînes
Puis tu disparais pour de bon

Anna
Tu me manques et je tombe
Anna
Je me ronge les ongles
Anna
Je m’ennuie de tes bombes
Anna
Je m’ennuie de tes bombes
Anna
Je m’ennuie de tes bombes