La shop

J’ai la voix d’une bêcheuse
La rouille a pogné dans gouttière
Mes poumons pleins de poussière
Comme des vieux sacs de balayeuse

Mes mains de job à pu finir
L’envie qui a pogné un flat
J’veux pas finir comme une vieille gear
Qui spinne dans l’beurre, bonne pour la scrap

J’aurais jamais dû rentrer à la shop
J’aurais jamais dû rentrer à la shop

La strap du sens d’la vie
A comme un slack
Mes yeux baignés dans le brin d’scie
J’ai l’innocence qui a mangé ‘a claque

On s’contera pas d’histoères
J’intéresse personne, j’ai même pas mon secondaire
Mon vie est stallée ben dure
Jackée sur ma misère, sur mon amanchure

J’aurais jamais dû rentrer à la shop
J’aurais jamais dû rentrer à la shop
J’aurais jamais dû rentrer

À la shop
Pogné dans l’bruit pis dans poussière
À assembler des frigidaires
Des cochonneries
Conçues pour chier dans deux, trois ans
Pis qu’vous dépensiez votre argent
Pour faire rouler l’économie

Tu m’connais pas, mais j’suis partout
J’suis dans tes toutous, j’pas fait en caoutchouc
J’suis dans tes bébelles, dans ta poubelle
Dans tes bobettes, c’est moi qui ‘es ai faites

A’ec mes mains sales
Pis mon linge sale

À la shop
Pogné dans l’bruit pis dans poussière
À assembler des frigidaires
Des cochonneries
Conçues pour chier dans deux, trois ans
Pis qu’vous dépensiez votre argent
Pour faire rouler l’économie

J’ai l’impression de m’étouffer
La tête pognée dins publisacs
Ch’pu capable pis ch’tanné
Ostie d’câlice de tabarnak!

Tu iras jaser de ça au père Noël pour voir

Autres titres par Les Monsieurs