Le vieil homme et le fleuve

Cette toune commence sur un bateau
Mais c’est pas une chanson d’marin
Cette toune commence le cœur gros
C’est plutôt une chanson d’chagrin
J’suis parti un mardi matin
Pour me sauver de c’qui restait
Chez nous, même si j’avais pu rien
Pu d’blonde, pu d’band, juste des regrets
J’ai atterri sur le navire
Qui m’a amené d’une rive à l’autre
De ma vieille vie vers mon avenir
Celui où j’assumerai mes fautes

“J’accepte inconditionnellement chaque épreuve"
C’est c’que m’a dit un vieil homme sur le Saint-Laurent
Dans une section fumeurs au beau milieu du fleuve
Il avait connu la souffrance tellement souvent

J’suis revenu un mardi soir
L’âme lavée, le cœur ouvert
On avait tellement hâte de s’voir
Ça encore fini à l’envers
J’ai compris que l’défi s’rait pas
De réparer nos vieilles histoires
Mais d’réussir à finir ça
Réussir à ne plus se voir
J’ai honte du mal que je t’ai fait
J’ai pu la force pour nos chicanes
Tous les deux, on s’est mis en miettes
Pardon pour notre amour en panne

“J’accepte inconditionnellement chaque épreuve"
C’est c’que m’a dit un vieil homme sur le Saint-Laurent
Dans une section fumeurs au beau milieu du fleuve
Il avait connu la souffrance tellement souvent

“J’accepte inconditionnellement chaque épreuve"
Dans une section fumeurs au beau milieu du fleuve

Autres titres par Frank Custeau