Hier

Hier, j’ai bu comme un câlisse de trou
S’est passé des choses qui s’passent juste quand on est saoûls
S’est passé des choses que j’dirais pas à ma mère
Faudrait pas que j’raconte c’qui s’est passé hier

J’ai commencé la soirée le cœur plein d’espoir
J’ai vu plein d’belles personnes que j’étais heureux d’voir
On a bu des shooters, c’était extraordinaire (extraordinaire!)
Faudrait pas que j’raconte c’qui s’est passé hier

L’alcool va toujours rester un très grand mystère
Est-ce qu’on fait des niaiseries ou les choses qu’on doit faire?
Ça transforme en épais ou ça rend les choses claires?
Faudrait pas que j’raconte c’qui s’est passé hier

Waouh, y-ouh- y-ouh
Waouh, y-ouh- y-ouh

J’tais bien parti, j’sentais que j’avais tout pour plaire
J’tais en amour, j’ai compris qu’ça allait pas s’faire
J’ai fini en pleurant devant l’Charlie par terre
Faudrait pas que j’raconte c’qui s’est passé hier

Mon ami David m’a tiré de ma misère
Y m’a rappelé que l’amour, c’est pas toujours noir
Tout l’monde en chœur “les amis, ça compte en ciboire!" (ciboire!)
Faudrait pas que j’raconte c’qui s’est passé hier

Waouh, y-ouh- y-ouh
Waouh, y-ouh- y-ouh

Ça fait qu’ça va s’arrêter là, je vais me taire
J’vais laisser l’erreur être un fait dans mon histoire
J’ai fait le con, chu complètement l’contraire de fier
Faudrait pas que j’raconte c’qui s’est passé hier
Hier! Le 20 septembre, j’étais saoûl