Des plumes et des ombres

Il y avait dans tes yeux un nuage
Qui couvrait le printemps heureux
Les souvenirs seront restés sauvages
La mémoire est longue
J’aurais pu t’aimer toujours

Il y avait dans ton ciel une cage
Qui gardait l’oiseau malheureux
Un été, j’ai trouvé sur la plage
Des plumes et des ombres

Je t’aurais aimé tous les jours
Je t’aurais donné tant d’amour
Je t’aurais aimé tous les jours
Je t’aurais donné tant d’amour